Travailler dans l’humanitaire : le premier entretien d’embauche

Travailler dans l’humanitaire : le premier entretien d'embauche

Vous voulez sauver le monde? Alors sachez que pour être recruté, c’est le parcours du combattant. Les sièges des ONG sont submergés de candidatures et la sélection est impitoyable.

Tout d’abord, évitez de vous comporter comme cette charmante jeune femme:

Donc, il vous faudra vous préparer sérieusement, car les victimes ont droit à des intervenants formés et respectueux de leur souffrance: le bon cœur ne suffit de loin pas.

Brièvement…

  • Les ONG ont avant tout besoin de personnes qualifiées et compétentes, à savoir un bac+5 au minimum;
  • Vos motivations seront passées au crible. RH, opérationnels, psychologues, chacun tentera de vérifier que vous n’êtes pas là pour trouver du sens à votre vie, résoudre une sorte de crise existentielle personnelle ou fuir un problème personnel;
  • Vous devrez avoir un minimum de 2-3 ans d’expérience professionnelle dans votre pays avant de postuler. Car comment démarrer sur des postes qui requièrent d’encadrer des personnes de 40 à 60 ans et de gérer des budgets de plusieurs millions d’euros ?
  • Il faut avoir une santé et un équilibre psychique à toute épreuve.

Quant à l’entretien d’embauche lui-même, il est plutôt classique et orienté compétences. La seule différence d’avec un entretien en entreprise, c’est que votre motivation sera probablement déterminante. Savoir pourquoi on veut partir et s’engager semble être le strict minimum à préparer avant un entretien.

Bonne route!

 

Merci de soutenir le travail du Centre de psychologie humanitaire.

 

 

Laisser un commentaire

Articles récents sur le Blog

Siège en Suisse

CHP – Centre for Humanitarian Psychology
15, rue des Savoises
CH-1205 Genève